Où trouver nos produits?
Dans les magasins de produits naturels, pharmacies et parapharmacies ou auprès d’un de nos partenaires en ligne.
 

Microbiote, flore intestinale: qu’est-ce que c’est?

La flore intestinale ou microbiote gastro-intestinal est l’ensemble des bactéries qui vivent dans notre intestin. L’intestin est peuplé de cent mille milliards de bactéries, soit 10 fois plus que le nombre des cellules de tout l’organisme humain. On comprend dès lors l’influence de la flore intestinale sur notre bien-être général!

Parmi les bactéries qui cohabitent dans notre intestin, on distingue:

1. Les «bonnes» bactéries ou flore de fermentation

Celles-ci sont indispensables:

  • au bon fonctionnement du système digestif:
    la flore intestinale termine la digestion des aliments par le processus de fermentation et joue ainsi un rôle essentiel sur le transit intestinal
  • à la bonne assimilation des nutriments:
    absorption des minéraux, synthèse de certaines vitamines, etc...
  • au système immunitaire:
    les bactéries de la flore intestinale stimulent la production de lymphocytes (défenses de l’organisme)
  • pour l’élimination des déchets:
    éliminations des toxines, du cholestérol...

2. Les «mauvaises» bactéries ou flore de putréfaction

Elles ne méritent pas vraiment leur nom car elles ont aussi leur utilité.
Néanmoins, pour maintenir un bon équilibre de la flore, celles-ci doivent rester minoritaires.


Mon transit intestinal est irrégulier

Mon transit intestinal est irrégulier…

Cela veut-il dire que ma flore intestinale est perturbée? La flore intestinale a longtemps été sous-estimée. C’est seulement depuis une dizaine d’années que son rôle primordial sur la santé a été reconnu. Lorsque l’équilibre de ses deux populations de bactéries est rompu, c’est toute la flore qui est perturbée avec comme conséquences majeures: des troubles du transit intestinal tels que ralentissement du transit, ballonnements, flatulences...

Parmi les bactéries présentes dans nos intestins, certaines (les mauvaises ou flore de putréfaction) produisent du méthane. C’est ce gaz qui est responsable des fameuses flatulences. Des études ont montré que cette flore méthanogène peut avoir des effets sur l’intestin grêle et sur la motilité intestinale. En effet, une flore perturbée est un facteur de risque du ralentissement du transit intestinal. Lorsqu’il y a perturbation du transit, il faut donc penser à l’équilibre de notre flore intestinale. Car c’est à partir de l’intestin que nous fabriquons notre santé! Malheureusement, avec notre mode de vie moderne, les facteurs qui perturbent le bon équilibre de notre microbiote sont nombreux et courants: alimentation trop riche en sucres ou acides gras saturés, changement d’habitudes alimentaires lors de voyages et déplacements, prise d’antibiotiques (qui tuent les mauvaises bactéries mais également les bonnes), excès de stress, de médicaments... sont de véritables agressions pour notre flore intestinale et compromettent rapidement son équilibre.

Prébiotiques et probiotiques

Dois-je prendre des probiotiques ou prébiotiques pour rééquilibrer ma flore intestinale? L’importance de la flore intestinale sur notre santé et notre bien-être n’est donc plus à démontrer. En cas de déséquilibre, il est essentiel d’aider notre flore à se reconstituer.

 

Les prébiotiques

Les prébiotiques

Il s’agit souvent de fibres qui sont tout aussi indispensables au bon équilibre de la flore car elles sont la nourriture des probiotiques. Celles-ci arrivent non digérées dans le colon et peuvent donc directement servir d’aliments aux bactéries. La majorité des effets bénéfiques revendiqués par les prébiotiques sont associés à l’amélioration des fonctions intestinales et métaboliques, comme par exemple l’augmentation de l’expression d’acides gras à chaine courte, ou encore l’augmentation du poids fécal (facilitant ainsi le transit intestinal). Des études ont démontré que les prébiotiques tels que les FOS, associés avec des probiotiques, augmentent la quantité de bifidobactéries et de lactobacilles dans l’intestin et inhibent certaines bactéries potentiellement pathogènes. Ces effets bénéfiques sur la flore intestinale ont pour conséquence: moins de flatulences et moins de perturbations du transit intestinal. L’artichaut, les bananes, l’ail, les pois... sont riches en prébiotiques ... à consommer sans modération!

 

Les probiotiques

Les probiotiques

Que disent les récentes études à ce sujet?

Il existe plusieurs études menées sur l’homme qui démontrent la capacité des probiotiques ou ferments lactiques (associés ou non à des prébiotiques) d’accélérer le transit intestinal et de stimuler le péristaltisme. Notamment, certaines études sur les Bifidobacteriums ont démontré la capacité de ceux-ci à réduire le temps de transit intestinal chez des femmes en bonne santé ainsi que chez les personnes âgées. Ces effets sont surtout remarqués chez les personnes qui ont des inconforts liés au transit intestinal irrégulier.

Comment les probiotiques agissent-ils?

Les probiotiques ou ferments lactiques agissent en modifiant l’équilibre de la flore microbienne dans l’intestin par l’intermédiaire de la production d’acides gras à chaîne courte et en accroissant l’efficacité globale de la digestion. Les acides gras à chaîne courte, produits par la flore bactérienne, réduisent également le pH dans l’intestin, ce qui peut, à son tour, modifier la consistance des selles tout en stimulant le péristaltisme intestinal. Chez les personnes incommodées par des inconforts intestinaux (flatulences, transit irrégulier ou perturbé, ballonnements...), il est donc intéressant de diminuer la proportion de ces souches méthanogènes dans le colon et de favoriser les souches non productrices de méthane comme les Bifidobacteriums, Lactobacillus et S. thermophilus.

Mon alimentation peut influencer l’équilibre de ma flore intestinale

Mon alimentation peut-elle influencer l’équilibre de ma flore intestinale?

Oui, sans aucun doute! Trop de sucres rapides favorisent la prolifération des bactéries de fermentation, trop de viande favorise les bactéries de putréfaction... Et si notre alimentation manque de fibres (qui constituent l’alimentation naturelle des bonnes bactéries), les bactéries de putréfaction prennent le dessus et le déséquilibre s’installe. On comprend mieux dès lors pourquoi un déficit en fibres dans notre alimentation peut engendrer des problèmes de transit sur le long terme.

Finalement que dois-je faire?

Le rééquilibre de la flore intestinale par la consommation de fibres (prébiotiques) et par l’apport de ferments lactiques (probiotiques) est donc essentiel afin d’éviter des perturbations du transit intestinal. Une prise de 10 jours par mois de ce type de produit permet de diminuer les inconforts intestinaux et d’allonger le temps entre deux périodes de transit intestinal difficile ou irrégulier.

Bon à savoir

Éviter la consommation excessive de sucres, amidons raffinés, graisses saturées et favoriser les aliments riches en ferments lactiques: yaourt, choucroute crue, miso, tamari, kéfir, etc.

 

Flore intestinale: témoignage de Catherine, 46 ans

Témoignage de Catherine, 46 ans:

Chaque fois que je pars en voyage, mes intestins se bloquent! Je prends donc un petit cube de Fruits&Fibres pendant la durée de mon séjour pour retrouver un rythme normal. Ensuite, je prends des probiotiques pendant 10 jours pour éviter au maximum ces périodes de transit irrégulier.

Information supplémentaire concernant ces bactéries: